> La restauration des zones piscicoles

La restauration et la préservation des milieux temporairement inondés sont des enjeux forts. En effet, une grande richesse faunistique et floristique est associée à ces zones humides.

Ces milieux sont également favorable au frai du brochet. En les restaurant, on favorise tout un cortège d'espèces associées aux zones humides.

Le brochet est le plus gros carnassier autochtone de nos rivières. Pour se reproduire, il a besoin de conditions bien spécifiques à savoir : des eaux calmes, peu profondes, végétalisées avec une rapide capacité de réchauffement. Il utilise la végétation comme support de ponte. Cette spécificité est aujourd'hui une fragilité pour l'espèce car plusieurs facteurs (intensification de l'agriculture, urbanisation) entrainent un dysfonctionnement de ces zones humides.

Le SIMAL en collaboration avec la fédération de pêche des Landes œuvre à restaurer ces milieux. Généralement les travaux consistent à faire une ouverture de la végétation, taluter la zone en pente douce pour favoriser l'implantation de la végétation et parfois peut être installé un ouvrage hydraulique pour maintenir un niveau d'eau plus longuement sur la zone en question.

Exemple : restauration de la zone piscicole d'Onard

Ouverture de la végétation

Aménagement d'un seuil

Développement de la végétation

Suivi par pêche électrique

38 rue Victor Hugo
40025 MONT-DE-MARSAN
France

Tel : 05 58 46 18 70

Fax : 05 58 75 03 46

© 2017 par SIMAL
Créé avec  Wix.com